En étant micro-entrepreneur, freelance ou auto-entrepreneur, vous avez sûrement entendu parlé du fameux RGPD, le Règlement Général pour la Protection des Données. Il est entré en application depuis le 25 mai 2018 dans toute l’Union Européenne. Cette nouvelle réglementation concerne aussi bien les grandes entreprises que les indépendants. Freelance, ne loupez pas le coche et soyez prêt pour cette mise en conformité.

C’est quoi le RGPD : Règlement Général pour la Protection des Données ?

Il s’agit d’une extension de la loi informatique et libertés de 1978 qui réglemente et renforce le principe de traitement des données personnelles à l’égard des personnes physiques, et cela concerne également les indépendants : freelance, micro-entrepreneur et auto-entrepreneur. Les internautes de plus en plus méfiants quand à l’utilisation de leurs données personnelles, vont enfin pouvoir respirer et avoir leur mot à dire en cas d’abus des entreprises. Les citoyens européens devront, à partir de maintenant, donner leur consentement aux entreprises pour que vous puissiez manipuler leurs données.

Qu’est-ce qu’une donnée à caractère personnel ?

La notion de “données personnelles” constitue le pilier du RGPD. Il s’agit de toutes informations associées à un individu concernant sa vie personnelle, professionnelle ou publique, que les entreprises comme les indépendants (freelance, micro-entrepreneur et auto-entrepreneur) collectent, telles que :

  • la localisation
  • les noms et prénoms
  • les numéros de téléphone…

Dans le même registre, le Règlement Général pour la Protection des Données veille à ce que les données dites “sensibles” ne soient pas utilisées à tort et à travers par les grandes sociétés disposant de ces informations. On entend par données “sensibles” :

  • les opinions politiques, religieuses ou philosophiques
  • l’origine raciale ou ethnique
  • l’appartenance syndicale
  • la vie sexuelle
  • la santé…

La mise en conformité avec le RGPD, que ce soit pour les grands groupes ou pour les indépendants, permettra donc d’éviter les sanctions de l’Autorité de protection des données.

Entrepreneurs : mettez en oeuvre votre mise en conformité avec le RGPD

Ne vous laissez pas impressionner par cette étape de mise en conformité du Règlement Général pour la Protection des Données. La complexité de cette réglementation implique davantage les grandes entreprises qui traitent multitudes de données “sensibles”. Cependant, que vous soyez freelance, micro-entrepreneur ou auto-entrepreneur, vous aussi, vous manipulez des données, via un logiciel de comptabilité ou un site Internet, par exemple. Veillez donc à vous mettre en règle.

Vous l’avez compris, les indépendants sont eux aussi soumis à cette mise en conformité en matière de sécurité informatique. Peu importe votre statut, micro-entrepreneur, auto-entrepreneur ou freelance, dès lors que vous collectez des données, vous vous devez, à présent, de respecter le Règlement Général pour la Protection des Données. N’ayez plus peur de vous mettre en conformité avec le RGPD et n’oubliez aucune étape en achetant notre guide sur la mise en conformité avec le RGPD.